Appel à candidatures // Transformation de cours d’école – concertation, conception, réalisation

Le C.A.U.E 64 accompagne le recrutement d’équipes pour la transformation de 12 cours d’école des Pyrénées-Atlantiques.

Le dispositif « À vous de jouer ! » propose de tester la réalisation de projets sur-mesure et créatifs, économes et durables, conçus avec les utilisateurs et les gestionnaires. Il préconise des modalités et des solutions adaptées aux communes rurales et urbaines, qui, quoique différentes par bien des aspects, se sont regroupées pour « faire club » dans cette aventure.

Clôture des candidatures le 26 juillet 2024

Télécharger ici le document

 

————– FOIRE AUX QUESTIONS ————–

Question posée : Nous nous interrogeons sur la répartition des compétences entre le paysagiste concepteur, l’entrepreneur/réalisation des travaux et la part des travaux que pourront réaliser les services techniques (très variables en fonction des commune)..comment pouvons-nous l’évaluer avant d’avoir construit le projet avec les enfants/enseignants/ élus…et sans savoir quels moyens humains et matériels (quantité des matériaux de récupération à disposition?, compétences des agents? temps qu’ils peuvent y consacrer….). La partie « ressources à disposition « indiqué par fiche école oriente les possibilités mais sans les quantifier.

Réponse AVDJ : Comme indiqué dans l’appel à candidature, une méthode différente est proposée ici :  l’équipe décrit sa propre proposition de méthode et propose une expérimentation ajustée à la maitrise d’ouvrage.
Cet appel à candidature concerne dix communes et leurs douze cours, bien distinctes en termes de surfaces, de fonctionnement et de support technique. Il incombe donc à la maîtrise d’œuvre de sélectionner les cours sur lesquelles son équipe souhaite intervenir et de proposer une méthode adaptée à ses compétences et à ses aspirations en matière de concertation, d’animation et de fabrication.
Le dispositif « A vous de jouer » a pour ambition de tester la réalisation de projets sur-mesure et créatifs de la cour d’école. Il s’agit donc, de laisser aux équipes l’investigation d’une réponse « cousue main » : composition de l’équipe, organisation de la concertation, gestion des répartitions du budget global, collaboration avec les partenaires….
( extrait- appel à candidature) Le dispositif « A vous de jouer ! » vise à susciter la création d’une gamme de projets exemplaires illustrant les possibilités de fabrications décloisonnées et appuyées sur les compétences croisées. Cela inclura une diversité d’interventions sur tout ou partie de la cour avec des transformations plus ou moins importantes, de ratios au mètre carré divers, des équilibres entre végétalisation et les installations pour les usagers ajustés, des ambiances récréatives uniques et personnalisées.
En effet la méthode proposée sort du cadre traditionnel et permettra aux maitrises d’ouvrages et aux maitrises d’œuvres une exploration. Cette proposition sera ensuite examinée lors de l’oral du jury pour les équipes présélectionnées. À ce stade, des éléments complémentaires pourront être discutés.

Question posée : La rémunération équipe indique que l’équipe devra réaliser des travaux et le second point met en évidence la possibilité de réaliser des travaux par des entreprises et/ou prestataires extérieurs. Pouvez-vous préciser quels sont les attendus minimums sur la phase travaux pour l’équipe recrutée ? Est-ce de l’accompagnement des agent.e.s municipaux?

Réponse AVDJ : Comme précisé dans la réponse précédente, il n’y a pas de «minimum sur la phase travaux » dans les attendus, car vous êtes aux manettes de la proposition globale. Cela vous permet notamment de faire des propositions ajustées en fonction des compétences de l’équipe constituée. Selon les tailles des communes et des cours (4 cours au maximum), c’est à vous, de positionner  le curseur de la fabrication par l’équipe et / ou de par les agents. L’accompagnement à la réalisation par les agents des communes permettra notamment de valoriser les savoir-faire et réduire les coûts.
Pour les équipes retenues au jury, il s’agira de continuer à compléter les échanges avec la maitrise d’ouvrage. 

Question posée : Je souhaiterais savoir si le diplôme d’ingénieur en paysage de l’ITIAPE de l’ISA Lille (bac+5) peut être considéré comme équivalent au diplôme de paysagiste-concepteur.

Réponse AVDJ : L’appel à candidature s’appuie sur la réglementation en vigueur :
Le décret du 28 avril 2017 réserve l’utilisation du titre aux personnes titulaires d’un diplôme de paysagiste délivré par une école supérieure de paysage ou attestant de qualifications professionnelles ou d’une expérience professionnelle analogue. Ci-après, la liste nationale des personnes autorisées à utiliser le titre de paysagiste concepteur.
https://objectif-paysages.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2023-08/Liste%20nationale%20PC%20au%2025%20juillet%20%202023.pdf

Question posée : Nous nous interrogeons sur les responsabilités engagées pour l’utilisation du matériel mis à disposition par la mairie, tel que le tracteur, le tractopelle, le camion benne, etc. En cas d’accident impliquant des personnes ou de dommages matériels, quelles seraient les assurances engagées et les responsabilités respectives ?
Pourriez-vous nous fournir des informations détaillées sur les termes du contrat ou de l’accord concernant l’utilisation de ce matériel ?

AVDJ : Il est plutôt envisagé que le matériel communal type tracteur, tractopelle ou camion benne soit utilisé directement par les agents communaux pour des questions, en effet, d’assurances. Néanmoins, il est possible de signer des conventions au cas par cas entre entreprise et commune avec information aux assurances respectives (de la commune et de l’entreprise) permettant l’utilisation par une entreprise extérieure de matériel communal.

Question posée : Pouvez-vous nous préciser qui participe à la sélection des équipes (maires, autres élus, équipes pédagogiques) ?

AVDJ : La maîtrise d’ouvrage de chaque cour d’école est la commune, chaque jury sera composé par les municipalités avec à minima élus, techniciens et agents municipaux. Au cas par cas et sur volonté de la municipalité, l’équipe pédagogique pourra être associée.  

Question posée : Par rapport aux carnets « 1, 2, 3 soleil », quel en est le contenu ? Est-ce que nous pourrions en avoir connaissance au stade de la candidature ?

AVDJ : Les carnets « 1, 2, 3 soleils » sont des carnets d’activations à destination des élèves et des équipes pédagogiques. Ils ne se substituent en rien aux diagnostics des équipes de conception. Ils pourront être mis à disposition des équipes au démarrage de la mission.

Question posée : Existe-t-il un diagnostic plus complet des cours, je précise : y a t-il des relevés topographiques, des sondages pour connaître la profondeur des structures sous enrobé par exemple, des demandes de DICT (amont) et des calculs concernant les quantités d’eau possiblement récupérées des toitures ?

 AVDJ : Comme indiqué page 59 de l’appel à candidature « La maîtrise d’ouvrage prend en charge la réalisation et la compilation des documents préalables au bon déroulement de la mission (DICT, relevé topographique, diagnostics amiante avant travaux et HAP) »

Question posée : Concernant le Bureau de Contrôle, nous avons noté qu’un BC sera associé, qu’il formera l’ensemble des partenaires (concepteurs et MOA ? voire équipes pédagogiques ?), et validera les installations. C’est ce qui est écrit et innovant ! Avons-nous bien compris ? 

AVDJ : Oui c’est bien cela :). Le bureau de contrôle interviendra au démarrage de la mission auprès de toutes les équipes de MOE et de la MOA. 

Question posée : Est-ce qu’un membre de l’équipe (spécialisé dans un domaine particulier) peut répondre dans plusieurs équipes ou est-ce éliminatoire ?

AVDJ : Le mandataire ne peut répondre à plus de 4 cours d’école, concernant les cotraitants la réponse multiple n’est pas éliminatoire. En revanche, au stade de la pré-analyse, le CAUE vérifiera la compatibilité des plannings de chaque membre de l’équipe avec le calendrier du dispositif « À vous de jouer ! ».

Question posée : Concernant les travaux de désimperméabilisation, le coût est-il prévu en dehors de l’enveloppe des 50 000 euros, comme les clôtures et les préaux ?

AVDJ : L’enveloppe travaux des 50 000 euros comprend les travaux de désimperméabilisation.

Question posée : Pendant le processus de co-création puis de co-réalisation, les différentes équipes seront-elles regroupées afin de partager réciproquement leurs avancées et leurs projets ?

AVDJ : À ce stade il n’est pas planifié de temps d’échange entre les équipes et les MOA mais cela est tout à fait envisageable et les échanges informels seront également les bienvenus.